Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : FCPE Montigny-le-Bretonneux
  • FCPE Montigny-le-Bretonneux
  • : Site FCPE de Montigny-le-Bretonneux
  • Contact

Bienvenue à la FCPE Montigny

Bienvenue sur le blog de la FCPE de Montigny-le-Bretonneux !

 

Au nom des bureaux des conseils locaux primaire-maternelle, collèges, lycées, bienvenue sur ce site de la FCPE (Fédération des Conseils de Parents d'Elèves) de Montigny-le-Bx qui regroupe 6 conseils locaux.... (lire la suite ici par François ANDRE)

L'Education à Montigny vous intéresse?  Contactez-nous, et rejoignez un groupe de parents d'élèves actifs. Les contacts :

Primaire maternelle : fcpe.montigny@gmail.com
Collège Les Prés : lespresfcpe@gmail.com
Collège Giacometti: tazimail@free.fr   

Collège La Couldre: fcpelacouldre@gmail.com

Blog FCPE La Couldre fcpelacouldre.asso-web.com

Lycée E. de Breteuil: fcpe.lyceebreteuil@gmail.com

Lycée Descartes: fcpe.descartes78@gmail.com

Blog FCPE Descartes http://fcpe78descartes.asso-web.com

 

 

Rechercher

Agenda

Samedi 7 septembre 2013: Forum des Associations 9h-19h

Mardi 10 septembre 2013:  Réunion de rentrée FCPE lycée Descartes 19h

Mardi 17 septembre 2013:  Réunion de rentrée FCPE Collège Les Prés 20h

Jeudi 19 septembre 2013:  Réunion de rentrée FCPE lycée Emilie de Breteuil 20h

Mardi 24 septembre 2013:  Réunion de rentrée FCPE collège La Couldre 18h

Vendredi 27 septembre 2013:  Réunion de rentrée FCPE collège Giacometti 20h

Jeudi 10 octobre:  Soirée Handicap organisée par la Maison de la Famille, Salle Jacques Brel 20h

Vendredi 11 octobre 2013:  Elections de parents d'élèves

Archives

Nombre de visiteurs

5 juin 2012 2 05 /06 /juin /2012 13:03

La rentrée 2012 reste marquée par ses 14000 suppressions de postes déjà actées par le précédent gouvernement dans le budget 2012. Montigny n’échappe pas à cette règle, et contribue à la compression de postes par l’augmentation des effectifs par classe. Mais tout le monde n’est pas logé à la même enseigne chez nous : la grande surprise de la rentrée 2012 à Montigny, c’est l’ouverture prévue d’une classe à l’école Alphonse Daudet, située dans un quartier aisé du Sud de Montigny, alors que certaines écoles comme les maternelles Le Village et Charles Péguy (qui avait pourtant réussi à ouvrir une 4ème classe voir notre article de la rentrée 2010) contribuent plus lourdement à l’effort général d’économies de postes 

Logo-MontignyLe résultat surprenant de cette opération de soutien au groupe scolaire Alphonse Daudet, c’est qu’à la rentrée 2012 on sera 20,7 enfants/classe en élémentaire à Daudet, contre une moyenne de 24,3 dans tout Montigny (26,8 aux Iris dans le quartier Pas du Lac par exemple). Dans la maternelle Daudet tout ira bien aussi: les petits Daudet seront à 24,5/classe alors qu’on sera à plus de 30/classe dans beaucoup Alphonse Daudet2d’autres écoles de quartiers urbanisés de Montigny (30,6 aux Iris, 30,5 à Dumas, 31,3 à Mansart, une  fermeture de classe à Charles Péguy, etc..). C’est vrai que Montigny est une ville où « il fait bon vivre », mais pour certains seulement. Et en matière de suppressions de postes, le dicton « quand le bonheur des uns fait le malheur des autres » s’applique également. La FCPE Montigny s’indigne de cette carte scolaire injustement répartie, et trouve la ficelle un peu grosse pour sauver le soldat Daudet. 

Les effectifs globaux en hausse pour la rentrée 2012 mais sans création nette de classe :

Alors que la démographie scolaire a été défavorable ces quinze dernières années à Montigny (et dans l’agglomération de SQY), avec une baisse continue des effectifs scolaires qui a été marquée par la fermeture de 2 groupes scolaires et de plusieurs maternelles, il semble que nous ayons atteint un seuil stable avec un effectif total oscillant entre 3600 et 3700 élèves. Nous passons en effet de 1506 à 1479 en maternelle (soit -27 élèves avec 3 fermetures et une ouverture de classe, voir tableaux ci-dessous), et de 2143 à 2215 élèves en élémentaire (+72 élèves et seulement 2 ouvertures de classe).

Au total, nous augmentons l’effectif de 3649 en 2011, à 3694 en 2012, soit + 45 élèves en global (ce qui fait pas loin de deux classes), et pourtant le bilan ouverture/fermeture est nul avec 3 classes ouvertes pour 3 classes fermées. Nous poursuivons donc la compression d’effectifs entamée depuis des années dans l’Education Nationale dans le primaire. Mais à Montigny, l’effort collectif est très curieusement réparti…

Ecoles Maternelles

Rentree2102-maternelle2

Ecoles Elémentaires

ECOLE

Année 2011-2012

Année 2012-2013 prévisions

Elémentaire

Total

Classes

Moy/

classe

CP

CE1

CE2

CM1

CM2

Total

Nbre classes

Moy/

classe

Evolution

Ouverture
/Fermeture

A. DAUDET

73

3

24,33

12

15

12

10

13

62

3

20,67

-11 

0

C. PEGUY

97

4

24,25

33

22

14

22

26

117

5

23,40

20 

+1

LE VILLAGE

206

8

25,75

57

38

34

50

38

217

9

24,11

11 

+1

 

Le cas particulier de l’école Alphonse Daudet

Cette école est probablement une des plus petites de l’agglomération de la Ville de Saint-Quentin en Yvelines. Elle comptait 105 élèves à la rentrée 2011 seulement pour le niveau maternelle et élémentaire confondus, alors que nous sommes en milieu urbain. Avec 32 élèves en maternelle, c’est certainement la plus petite maternelle de l’agglomération. Pour la maintenir ouverte à tout prix (alors qu’on a fermé récemment Albert Samain, un groupe scolaire de 225 élèves), il a d’abord été nécessaire de fusionner la maternelle et l’élémentaire sous la même direction d’école pour un total de 4 classes. Puis il a fallu procéder à quelques manipulations de carte scolaire, en profitant de la construction des logements de la ZAC Sud-Village dont il fallait sectoriser les enfants nouveaux arrivants. Cette ZAC pourtant située tout près de l’école du Village s’est vue répartie entre les groupes scolaires Jules Verne (Manet nord), et Daudet (Manet Sud), de l’autre côté du CD36. Evidemment, cela ne pouvait pas se faire sans réaménager le rond point sur le CD36, dont la traversée est beaucoup trop dangereuse pour des enfants de maternelle. Ce qui fut fait.ZAC Sud village

Cette carte scolaire a été réaménagée il y a 3 ans, pour éviter un « trop-plein » de l’école du Village, en particulier de sa maternelle. Dans cette resectorisation, on a déplacé des élèves vers le groupe du Poirier Saint Martin, et proposé aux nouveaux habitants de se répartir dans deux écoles plus distantes, Jules Verne et Alphonse Daudet. Résultat efficace et garanti : +17 petits à Daudet, mais -40 à la maternelle du Village, qui est presque au bord de la fermeture de 2 classes d’un seul coup !! C’est donc une opération très réussie pour Daudet. C’est cependant à peine suffisant pour compenser la baisse démographique du secteur Daudet (quartier pavillonnaire de type Kaufman & Broad), car il y a -11 élèves au niveau primaire. Malgré tout, grâce à ce coup de pouce salvateur, le groupe Daudet passe à 111 élèves au total, et grâce à la grille NODER appliquée dans les Yvelines, la maternelle se voit octroyée une ouverture de classe ! Alors que les niveaux maternelle et élémentaire se trouvent fusionnés pour faire des classes à double niveau adaptées chaque année à la pyramide des âges représentés.

Une grille NODER obsolète et qui protège les plus aisés sans le dire :

La grille NODER prévoit en effet 32,5/classe au maximum en maternelle et 27,5/classe au maximum en élémentaire. Alors vive la grille NODER, qui, en période de suppressions massives de postes, protège les écoles des zones favorisées pendant que les autres doivent se serrer la ceinture. Dans les Yvelines, il faudra fermer 65 postes au total. A l’école maternelle Péguy, dans le quartier social des Prés, on ferme une classe. A Mansart dans le centre, on sera à près de 32/classe. Et ailleurs dans les Yvelines, on sera parfois à plus de 25/classe dans des quartiers difficiles qui bénéficient pourtant d’une grille à part dans les chiffres NODER. C’(est un paradoxe, mais on est assez coutumier dans les Yvelines, département socialement très hétérogène où se côtoie élites et poches de pauvreté, qui se caractérise souvent par cette répartition injuste des moyens. Il serait temps que les syndicats arrêtent de s’accrocher à cette grille NODER contraignante, du moins tant que les postes restent sous pression.

 La commission de dérogation du 5 juin 2012 à la mairie de Montigny

Les intérêts de l’école Daudet sont farouchement défendus par une micro association de parents autonomes qui a droit de siéger dans les réunions de mairie au même titre que les fédérations comme la FCPE ou l’UNAAPE qui comptent quand même chacune une soixantaine d’élus dans les conseils d’école de toute la ville. Pourtant la FCPE et l’UNAAPE n’auront droit qu’à une seule voix à la commission de dérogations en école primaire qui se tiendra ce soir à la mairie de Montigny. Rappelons que cette commission réunit tous les directeurs d’école, IEN de circonscription, les élus de la mairie (dont un directeur d’école dont on ne sait quelle casquette il tient), et les fédérations de parents d’élèves, ces dernières n’ayant droit qu’à un représentant et donc un seul vote, ce qui fait de la commission dérogation de la ville de Montigny, une instance plutôt déséquilibrée où les parents n’ont aucun pouvoir, et où les micro associations ne représentant que les intérêts d’une école (la plus petite en l’occurrence) se voient attribuer le même pouvoir.

 Chacun peut comprendre qu’il y a des contraintes géographiques dans les quartiers de Montigny, mais la FCPE regrette ces changements de sectorisation à répétition qui caractérisent Montigny depuis quelques années, en plus du manque de vision (fermeture prématurée de 2 écoles au Pas du Lac, et il faut en construire une neuve d’urgence en 2012 payée par la CASQY pour compenser une démographie ascendante, fermeture du groupe Samain au bénéfice de Paul Fort, déplacement d’élèves du Village vers le PSM, Jules Verne et Daudet, etc ..). Est-ce que l’Education Nationale, qui perd 15000 postes/an en moyenne depuis 5 ans doit marcher dans ce genre de combine pour qu’au final dans des quartiers Kaufman & Broad on puisse travailler à 20 enfants par classe au nom d’une grille obsolète ? C’est la question que la FCPE Montigny pose, qui s’étonne également que cette manipulation ait échappé à l’inspection d’Académie qui a fait la carte scolaire présentée en CDEN le 16 février dernier.

Dans ce système, on déhabille Pierre, qui n'avait déjà pas grand chose à se mettre, pour rhabiller Paul qui n'en avait pas besoin.

 

F. ANDRE

Partager cet article

Repost 0
Published by FCPE Montigny le Bretonneux - dans Premier degré
commenter cet article

commentaires