Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : FCPE Montigny-le-Bretonneux
  • FCPE Montigny-le-Bretonneux
  • : Site FCPE de Montigny-le-Bretonneux
  • Contact

Bienvenue à la FCPE Montigny

Bienvenue sur le blog de la FCPE de Montigny-le-Bretonneux !

 

Au nom des bureaux des conseils locaux primaire-maternelle, collèges, lycées, bienvenue sur ce site de la FCPE (Fédération des Conseils de Parents d'Elèves) de Montigny-le-Bx qui regroupe 6 conseils locaux.... (lire la suite ici par François ANDRE)

L'Education à Montigny vous intéresse?  Contactez-nous, et rejoignez un groupe de parents d'élèves actifs. Les contacts :

Primaire maternelle : fcpe.montigny@gmail.com
Collège Les Prés : lespresfcpe@gmail.com
Collège Giacometti: tazimail@free.fr   

Collège La Couldre: fcpelacouldre@gmail.com

Blog FCPE La Couldre fcpelacouldre.asso-web.com

Lycée E. de Breteuil: fcpe.lyceebreteuil@gmail.com

Lycée Descartes: fcpe.descartes78@gmail.com

Blog FCPE Descartes http://fcpe78descartes.asso-web.com

 

 

Rechercher

Agenda

Samedi 7 septembre 2013: Forum des Associations 9h-19h

Mardi 10 septembre 2013:  Réunion de rentrée FCPE lycée Descartes 19h

Mardi 17 septembre 2013:  Réunion de rentrée FCPE Collège Les Prés 20h

Jeudi 19 septembre 2013:  Réunion de rentrée FCPE lycée Emilie de Breteuil 20h

Mardi 24 septembre 2013:  Réunion de rentrée FCPE collège La Couldre 18h

Vendredi 27 septembre 2013:  Réunion de rentrée FCPE collège Giacometti 20h

Jeudi 10 octobre:  Soirée Handicap organisée par la Maison de la Famille, Salle Jacques Brel 20h

Vendredi 11 octobre 2013:  Elections de parents d'élèves

Archives

Nombre de visiteurs

15 mai 2012 2 15 /05 /mai /2012 14:31

FCPEDebatPresidentielles2012--Hollande.jpg Il y a quelques minutes, François Hollande a réservé ses premiers discours post-investiture à l'école publique et à la recherche, au travers d'hommages rendus à Jules Ferry et Marie Curie ce 15 mai 2012 à Paris. Ce choix symbolise des priorités de son quinquennat, et ne peut que rassurer toute la communauté éducative, et en particulier la nôtre, celle des parents d'élèves, après des années de coupes budgétaires et surtout de discours négatifs sur l'école et ses acteurs. Dans ce discours, il rappelle ses engagements sur l'encadrement des enfants dans le primaire (création de postes, avec une priorité donnée aux écoles des quartiers populaires et aux écoles rurales), et sur le rétablissement de la formation professionnelle des enseignants. Ce premier hommage à Jules Ferry (qui a été contesté par quelques commentateurs dans la presse, et François Hollande y répond dans son discours), puis à Marie Curie, femme de sciences issue de l'immigration, seule détentrice de deux prix Nobel, est lourd de sens, et donne le ton du début du quinquennat: éducation, recherche, intégration

F. ANDRE

 

Ses premiers mots de président de la République sont donc allés aux enseignants, devant la statue de Jules Ferry dans les jardins des Tuileries. Quelques extraits de son allocution :

« C'est un message de confiance à l'Education nationale que je suis venu exprimer au moment précis où je deviens président de la République».

L'école attend de la considération de la nation

«Par son oeuvre, Jules Ferry a fait de l'école publique un droit: Tous les enfants de la République ont le droit d'étudier, ils en ont même le devoir".

« L'école doit être assurée de ses ressources, on ne peut pas enseigner correctement sans un encadrement suffisant pour nos enfants. C'est la raison de mon engagement et je le réitère aujourd'hui comme président de la République de recruter 60.000 personnels de l'éducation sur la durée de mon mandat».

«Je veux qu'elle retrouve tous les moyens d'être fidèle à sa vocation, je veux lui redonner confiance en elle-même, sa foi dans ses propres capacités, sa volonté d'être conforme à notre histoire et à ce qu'exige notre avenir. L'école a besoin de réformes, elle attend aussi de la considération de la nation et elle appelle le soutien de l'Etat».

 

Sur la personnalité de Jules Ferry :

Au sujet du personnage très controversé de Jules Ferry, "un grand ministre de l'instruction publique" et père de l'école obligatoire, gratuite et laïque, mais qui a été aussi un défenseur de la colonisation, il précise :

"Ici en cet instant où commence un temps nouveau pour la France je suis venu célébrer deux lois de la République que nous devons à la ténacité de Jules Ferry: celle du 16 juin 1881 relative à la gratuité de l'école et celle du 28 mars 1882 sur le caractère laïque et obligatoire de l'école»

"Tout exemple connaît des limites, toute grandeur à ses faiblesses et tout homme est faillible. En saluant aujourd'hui la mémoire de Jules Ferry qui fut un grand ministre de l'instruction publique, je n'ignore rien de ses égarements politiques. Sa défense de la colonisation fut une faute morale et politique. Elle doit à ce titre être condamnée".

 "C'est donc empreint de cette lucidité indispensable que je suis venu saluer le législateur Ferry qui conçut l'école publique, ce bâtisseur de cette maison commune qu'est l'école de la république". […] "Le grand Clemenceau lui-même porta en son temps le réquisitoire le plus implacable du colonialisme au nom de la conscience universelle".

 

« Ma priorité est de faire de l'école le lieu de l'intégration de tous les enfants». «Je veux saluer l'école comme lieu d'émancipation, comme lieu de l'égalité, celle des chances, celle qui ne reconnait comme critère que le mérite car la naissance, la fortune, le hasard, créent des inégalités que l'école doit corriger». «L'école, c'est la mixité sociale».

 

 

Sur la formation des enseignants :

François Hollande rappelle ensuite son engagement de rétablir «la formation professionnelle des enseignants» en rendant hommage à tous les personnels de l'éducation. « Le métier d'enseignant nécessite une préparation toute professionnelle pour exercer ses délicates fonctions. Voilà pourquoi je rétablirai la formation professionnelle des enseignants».

«Pour honorer ces missions, je sais pouvoir compter sur le dévouement, le courage de tous les personnels de l'Education nationale. C'est vers eux que j'adresse mes premiers mots de président de la République, aux professeurs des écoles, aux enseignants du secondaire, aux universitaires, aux chercheurs», mais «aussi à tous les agents des plus modestes jusqu'aux plus prestigieux »..

(crédit photo: François ANDRE, 17 mars 2012)

Partager cet article

Repost 0
Published by FCPE Montigny le Bretonneux - dans Actualités
commenter cet article

commentaires

RASED 15/05/2012 19:13


C'est formidable de commencer une présidence par un discours sur l'école. ça ne s'est jamais vu auparavant.